Réceptif : le coronavirus aura-t-il aussi la peau du lucratif « voyage sur-mesure » ?

La distribution se pose des questions sur l’avenir de ses produits

La distribution se pose des questions sur l'avenir de ses produits

Il y a encore 18 mois, le « sur mesure » était dans la bouche de tous les acteurs du voyage. Il représentait l’avenir de la profession et de l’intermédiation. Puis en mars 2020, toutes les certitudes et le secteur du voyage se sont effondrés, en France mais aussi et surtout à destination. Depuis maintenant plus d’une année, des acteurs se battent pour contacter un réceptif, un prestataire, une compagnie aérienne régionale. Des millions d’euros sont immobilisés, voire même définitivement perdus, à quelques mois du « grand remboursement », ce qui fait office de bouée de sauvetage d’un secteur à des airs d’ancre en mesure de couler une partie de l’industrie. Alors, demain la fin du sur-mesure via les réceptifs en direct ?

Entre les réceptions qui gênent l’argent, les prestataires supprimés et les compagnies aériennes qui annulent sans explication, est-ce la fin d’un voyage spécial? – Crédit photo: Depositphotos Sur le même sujet : Plus belle plage martinique ou guadeloupe.

Pour comprendre le monde actuel et tous ses problèmes, il faut parfois se regarder dans le miroir. & # xD;

Début juin 2014, votre journal préféré s’intitulait alors «L’avenir de l’intermédiation passe par des produits spécialement conçus».

Quelques années plus tard, Jean Eustache, directeur de Penggunaanigo a classé cette nouvelle façon d’organiser le voyage non pas comme une mode, mais comme un mouvement fondamental en évolution ». & # xD;

Puis dans une extension complète, spécialement conçue pour conquérir les agences de voyages. Les voyagistes prennent plus de flexibilité dans la production, les agences sont engagées directement avec la réceptionniste et les start-ups prospèrent dans des circonstances jusqu’à ce qu’elles soient déraisonnables et / ou indifférentes. & # xD;

Puis en mars 2020, la frontière a été fermée à cause du coronavirus. El Dorado du voyage spécialement conçu est devenu la Cross Station.

« C’est un sujet brûlant. J’ai un dossier sur Israël, où je vis avec la réceptionniste, sauf si j’ai un problème, car mon argent y est bloqué. Ce n’est pas le seul exemple », a affirmé Christine Fumeau, patronne de l’agence EvaZion . & # xD;

Les dirigeants du Tarn-et-Garonne sont en effet loin d’être un cas isolé.

Recherches populaires

Des millions disséminés aux quatre coins du monde…

Des millions disséminés aux quatre coins du monde...

Assez pour que les échanges et les agences de voyages comprennent qu’une partie de la distribution française se fait finalement par de l’argent qui est bloqué aux quatre coins du monde. Sur le même sujet : Guadeloupe ou martinique en mars. & # xD;

«J’ai beaucoup de cas, c’est un fait, en particulier le montant d’argent qui est déposé par une ordonnance particulière. & # XD;

Tant qu’ils sont susceptibles de suspension, plus pour annulation ne l’est pas », a témoigné Emmanuelle Llop, fondatrice du cabinet Equinoxe Avocats. & # XD;

Comme elles sont susceptibles de suspension, ces annulations n’étaient pas,

Et parfois, au lieu de rembourser l’argent, ils utilisent le dépôt comme frais d’annulation. C’est aussi un moyen d’assurer la survie, alors que certains auteurs exprès ne bénéficient pas forcément de l’aide de l’État pour faire face à la crise.

Pour certains, le montant représente plusieurs dizaines de milliers d’euros, pour d’autres le montant est beaucoup plus important. Et après 14 mois de crise et d’arrêt des ventes, le coup est dur à porter. & # xD;

« Nous ne sommes pas comme les autres. Nous avons beaucoup de paiements qui sont versés à nos fournisseurs, cela équivaut à 20% de l’acompte de nos clients, soit plusieurs millions d’euros. & # XD;

On sait qu’on ne reverra plus une partie de ce montant », déplore François Piot, PDG de Prét-à-Partir qui estime que« les anges se divisent »jusqu’à 15% du total.

Nous savons que nous ne reverrons plus une partie de ce montant,

Chez TourCom, la situation sera plus détendue, grâce à d’importants fondamentaux mis en place bien avant la pandémie. & # xD;

« Nous avons mis en place TourCom Receptive, qui recense 90 structures dans le monde. En général, nous avons très peu de différends, à part quelques problèmes aux Etats-Unis », explique Richard Vainopoulos, président du réseau. & # xD;

Les Entreprises du Voyage cherchent la parade

L’inauguration signifie tout de même avec le reste du témoignage. Sur le même sujet : Martinique combien de temps. & # xD;

Si les recettes ont été choisies, ce ne sont pas les seules qui feront répandre la peur, car la compagnie aérienne sera également comptée clairement.

Comme Frédéric d’Hauthuille, fondateur de l’agence Monde Authentique. & # xD;

«J’ai surtout reçu de l’argent avec la compagnie aérienne, plus de 100 000 euros. & # XD;

Je ne travaille que directement, avec des recettes que je connais jamais, alors je fixe l’argent en leur fournissant l’équilibre sur le prochain ascenseur. « & # XD;

Je ne travaille que directement, avec des recettes que je connais jamais, donc je fixe l’argent en fournissant un solde au prochain départ.

Malgré la variété et la préférence des collègues occidentaux, les récepteurs jouent parfois un peu sur l’ignorance des règles locales, ou ont tendance à se gratter un peu. & # xD;

Ainsi, les acteurs du tourisme au Portugal bloquent totalement l’argent d’EvaZion jusqu’en janvier 2022, « sur la base de la loi, dont je n’ai jamais entendu parler. & # XD;

En septembre, j’ai dû payer les frais de mon client sans avoir d’argent. Nous nous demandons, comment pourrons-nous travailler seuls, plus tard? « Depadores Christine Fumeau. & # XD;

En septembre, j’ai dû payer les frais de mon client sans avoir d’argent. Nous nous demandons, comment allons-nous travailler seuls, plus tard?

Ils ne sont pas les seuls. Les voyagistes ne jouent pas tous et ne veulent pas dépenser d’argent un an à l’avance. & # XD;

Pour éviter l’échec systémique des agences qui ne peuvent pas payer les frais de voyage, une partie de l’argent est à l’étranger après la crise de 18 mois, les agences de voyages examinent maintenant la question.

L’année 2021 sonne-t-elle le retour en force des TO classiques ?

« C’est une question qui nous préoccupe. A voir aussi : Martinique ou guadeloupe en juin. Nous allons voir les politiciens que nous allons remplir nos obligations, mais cette partie de cet argent n’est pas entre nos mains », nous a confié Valérie Boned, secrétaire générale. Voyage. & # xD;

Tout d’abord, le Syndicat tente de mesurer l’ampleur de la catastrophe, avant de soumettre la question au gouvernement, afin de trouver une issue. Cependant, une aide est attendue. & # xD;

D’autant que septembre n’est pas l’un des plus agréables à annoncer. Entre les gros paiements d’actifs et les entreprises qui s’annoncent lentes, la caisse enregistreuse sera réduite à vide. & # xD;

« Si nous ne sommes pas dans cette histoire, nous sommes de petits managers, alors c’est parce que nous sommes plutôt bons », a déclaré le lâche Satisfied, directeur de l’agence EvaZion.

Les paiements ont chuté de manière importante sur certains réseaux. & # xD;

Tous les retards entre le début de l’automne et les vacances d’avril 2021 sont désormais annulés et les distributeurs sont obligés de rembourser. Le mois de septembre s’annonce chaotique, l’avenir étant bloqué en tant que tel.

D’autant qu’il n’y a pas de véritable solution juridique pour produire le montant bloqué. & # xD;

«La solution contentieuse ne règle pas les choses. Lorsque l’accueil est basé à l’étranger, compte tenu d’un délai d’action et notamment comment récupérer ce montant, je préconise une voie de concertation», rappelle Emmanuelle Llop. & # xD;

Dans cette situation, le produit en vente libre spécialement conçu n’est plus un générateur de marge magique pour les agences de voyages, il est même devenu une source d’angoisse. & # xD;

En temps de crise, lorsque les nouveaux cas sont rares, il vaut mieux s’assurer un peu d’argent qui entre et assurer la vente. & # xD;

« Nous interdisons officiellement de travailler avec des recettes qui ne sont pas référencées dans le réseau. La personnalisation à l’autre bout n’est pas le seul problème, les packages dynamiques, même en Europe, sont un problème », analyse Yvon Peltanche, directeur général d’Eden Tourisme. & # XD;

Est-ce vraiment la fin du sur-mesure ?

En effet, en organisant des séjours même pour les week-ends, lorsque la compagnie aérienne annulait sans explication, Gimna pensait que cela ne valait pas la chandelle, d’autant plus que l’agence en était responsable. Sur le même sujet : Quelle est la meilleure saison pour aller en martinique. & # xD;

Dans l’est de la France, la solution est trouvée: la production sur terre est en cours.

« On va mettre les freins très clairement! Soyez le comité des voyages après c’est horrible. Nous mettons volontairement un déplacement personnel à mettre, pour améliorer l’offre des tour-opérateurs », confie François Piot. & # xD;

Une constatation commune à de nombreux joueurs. Le but est de s’assurer qu’il part et reste, même si son expérience est moins bonne, en attendant une meilleure journée.

«Maintenant, je vends des voyages faciles, par l’intermédiaire de grands voyagistes. & # XD;

Je suis honnête avec les clients qui vont partir, je dis qu’ils ne sont pas difficiles car cette fois le voyage sera à nouveau plus propre, mais la prochaine fois ce sera mieux « , a admis ouvertement le gérant. ‘EvaZion Agency. & # XD;

Je suis honnête avec les clients qui vont partir, je dis qu’ils ne devraient pas être pointilleux en ce moment, le voyage sera un peu plus, mais la prochaine fois, c’est mieux,

D’ici 14 mois, le tourisme remontera de plusieurs décennies. Ainsi, des tailleurs spéciaux sont réservés au profit des voyagistes classiques et des clubs villageois. & # xD;

Surtout volontairement, le service ne répond pas toujours ou ne répond pas vraiment aux attentes des clients.

« J’étais moins inquiet du flux financier que de la reprise. En janvier et février, j’ai moi-même mis des clients à l’écart, c’était le premier depuis neuf mois », explique Frédéric d’Hauthuille. & # XD;

Les prestataires de services doivent être pressés de demander des conseils, pour être moins précis et de moindre qualité. À d’autres moments, la voiture, faute de rouler pendant plusieurs mois, a été endommagée à plusieurs reprises. & # xD;

Ensuite, il y a les moteurs de bateaux, qui ne fonctionnent plus … au contraire! & # xD;

«J’ai vu le vert et le mûr», continua-t-il avec une demi-figue et un demi-vin. & # xD;

Pour le fondateur de l’agence Monde Authentique, la restauration doit être progressive, sinon on met fin à une expérience décevante, voire aucun produit qui peut être proposé.

Une partie de la main-d’œuvre, comme en France, a décidé de quitter le monde chaotique du tourisme, pour s’orienter vers un secteur plus porteur, ou plus terre à terre. & # xD;

Avec une distribution échaudée, la production sans produits et sans entreprises n’est alors pas légale, sans oublier l’accueil, comment une agence peut-elle travailler demain?

Ses questions ont été rapidement répondues, car les YouTubers spécialisés dans le bad buzz l’ont si bien dit. & # xD;

« Pourquoi notre futur vend-il des hôtels-clubs? Je ne suis pas sûr », convainc Yvon Peltanche. & # XD;

L’avenir nous dira si le mouvement n’est pas fondamentalement une simple vague, mais comme il y a deux ans, les clients dictent les modes. Et si le matin il veut faire un spécial, il doit le fournir, d’une manière ou d’une autre. & # xD;

« Si nous ne les fournissons pas, nous raterons la vente. & # XD; Je ne sais pas où nous serons, mais je fais toujours ce que j’aime autant que possible car ils vendent des produits prêts à l’emploi, ce qui me saoule », a-t-il déclaré. & # xD;

Je ne sais pas du tout où nous allons, mais je continue à faire ce que j’aime autant que possible, car vendre des produits prêts à l’emploi me saoule,

Demain, seuls les fans resteront, mais aussi ceux qui en feront l’expérience suffisamment solide, dans une telle destination en France.

1. Publié par

Pierre

était 16/04/2021 09:08

C’est pourquoi il ne reviendra pas en 2021. Trop aléatoire pour vendre des voyages exotiques et dangereux aussi. La deuxième année noire.

2. Publié par

François Piot

était 16/04/2021 09:56

Merci Romain pour ce post. Je tiens à souligner que si nous retardons un voyage sur une base particulière, c’est parce que nous avons peur de nous retrouver dans une situation où nous nous engageons auprès du prestataire sur place et de la compagnie aérienne à annuler son vol. De plus, nous avons demandé à notre personnel d’accueil d’accepter le paiement le jour du départ ou même au retour – sauf cas exceptionnels – et cela a été accepté avec compréhension par la plupart. Et nous nous engageons à payer les frais d’annulation le cas échéant, en retour, même si nous ne payons pas l’acompte à la réceptionniste.

3. Publié par

Sobeira

était 16/04/2021 à 10h42

D’accord avec Christine, c’est amusant de construire un voyage qui ressemble à un public … à mon avis, un voyage est fait spécifiquement, plus que jamais, les jours à venir … ce serait dommage de laisser les consommateurs partir et chercher ailleurs … Il est possible de faire une « coproduction » spéciale pour une société française ? Bonne coproduction! L’agence continue de promouvoir l’amour, tout en étant gardée par une direction européenne … L’équipe gagne.

4. Publié par

Guillaume Linton

Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap