Enseignement, voyages à l’étranger…: tout ce qui change ce lundi

Enseignement, voyages à l'étranger…: tout ce qui change ce lundi

Plusieurs mesures prises lors du comité de concert prennent effet lundi.

Publié le 17/04/2021 à 20 h 45

Des représentants du gouvernement fédéral, de la communauté et des régions se sont réunis mercredi dans le comité consultatif tant attendu après les vacances de Pâques au palais d’Egmont à Bruxelles. Les ministres à différents niveaux de gouvernement ont dû couper des nœuds différents. Après plus de 7 heures de réunion, ils ont réussi à s’entendre sur plusieurs versions à court terme et d’autres plus longues.

Réouverture des écoles

Réouverture des écoles

Après la fin des vacances de Pâques, le 19 avril, les cours se poursuivent dans le régime en place avant les vacances de Pâques. Voir l'article : Ou bien manger en guadeloupe. Voici ce que cela signifie concrètement:

Enseignement de la maternelle, enseignement primaire, enseignement secondaire spécial, premier niveau de l’enseignement secondaire et formation en cours d’emploi: 100% en présentiel;

Deuxième et troisième niveau de l’enseignement secondaire: 50%

Enseignement supérieur: indiqué « en code orange, ce qui signifie une présence simultanée de 20% dans les établissements. Les examens peuvent également être organisés en code orange. Certains d’entre eux peuvent donc être organisés en face à face si la distance de 1,5 m entre les étudiants est respectée ( 1ère place sur 5).

Si les niveaux de contamination évoluent favorablement et selon l’évaluation des ministres de l’éducation à soumettre au comité consultatif, l’enseignement secondaire à 100% en classe pourra se poursuivre à partir du 3 mai.

Recherches populaires

Voyages non essentiels :

Voyages non essentiels :

L’interdiction des voyages non essentiels au sein de l’Union européenne expire le 19 avril. En ce qui concerne les voyages en dehors de l’Union, les règles européennes s’appliquent toujours. A voir aussi : Plus belles plages en martinique ou guadeloupe. Un avertissement de voyage négatif reste valable pour tous les voyages non essentiels.

Au retour, les passagers doivent se conformer à un régime de test et de quarantaine obligatoire strict. Le formulaire de localisation des passagers permettra à la police d’identifier les personnes qui ne seront pas testées au retour. Quiconque ne respecte pas les règles de filtrage s’expose à une amende coronale de 250 €.

Cela ne signifie pas qu’à partir de lundi, il sera soudainement possible de partir à l’étranger sans conditions, a souligné Alexander De Croo après la conclusion du comité consultatif. L’interdiction des déplacements non essentiels à la frontière belge « remplacera les contrôles stricts » des obligations de vérification et des quarantaines applicables aux retours en provenance de zones considérées comme à risque (zones rouges).

Ce contrôle sera effectué sur la base des informations mentionnées dans le PLF, un «formulaire de recherche de passagers» à remplir par une personne arrivant en Belgique. «Nous donnons toujours des conseils négatifs lors de voyages dans les zones rouges», a insisté Alexander De Croo.

L’interdiction des voyages transfrontaliers non essentiels est entrée en vigueur le 27 janvier avec un certain nombre d’exceptions et a immédiatement soulevé des inquiétudes au sein de la Commission européenne. Il a ensuite été prolongé deux fois jusqu’au 18 avril.

Le gouvernement fédéral a souligné que, pour l’abolir, un nouvel accord de coopération doit être conclu avec les entités fédérales, qui permettra, dans la pratique, aux autorités compétentes de fournir les informations nécessaires au suivi des contrôles de sécurité et des obligations de quarantaine. pour les rapatriés. Cet accord a été récemment ratifié par plusieurs parlements.

Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap